Le yoga, pourquoi est-il un grand allié de la fertilité? - Reproclinic
Yoga and fertility, how are they related? We tell you about it in this article.

Le yoga, pourquoi est-il un grand allié de la fertilité?

Le yoga est une technique qui est pratiquée depuis des milliers et des milliers d’années pour aider les couples ou les femmes à réussir la grossesse désirée.

Il existe des essais scientifiques qui montrent les avantages de la pratique du yoga chez les patientes en quête de grossesse, comme la réduction de la tension physique et du stress. Une étude publiée en 2018 par Darbandi et ses collaborateurs a montré que la pratique régulière du yoga chez les patientes stériles ou infertiles réduit les processus de dépression et d’anxiété, améliore le moment de l’accouchement et réduit les complications pendant l’accouchement.

Comme vous le savez, l’un des facteurs clés de l’infertilité est le stress, un sentiment qui peut grandement affecter les chances d’une femme à tomber enceinte, et c’est là où intervient le yoga, l’une des disciplines qui est une ode à la relaxation et qui vise à équilibrer le corps et l’esprit par la respiration et les mouvements du corps!

Originaire d’Inde, cette technique combine des pratiques de relaxation et des exercices physiques qui permettent non seulement de rétablir l’équilibre émotionnel, mais aussi d’exercer une action au niveau physiologique, en améliorant la fertilité, car elle permet d’augmenter le flux sanguin dans les organes reproducteurs, de renforcer le système immunitaire, de réduire les tensions musculaires et les douleurs pelviennes, d’éliminer les toxines dérivées de la médication exogène, réduisant ainsi le niveau de stress hormonal et même d’augmenter la libido. Et n’oublions pas l’effet de la pratique du yoga sur l’amélioration de l’humeur et la positivité !

Et, sans aucun doute, quand vous faites travailler le corps et l’esprit au niveau de cette discipline, vous êtes en mesure d’augmenter ces probabilités.

Certaines études affirment également que quelques postures de yoga sont bénéfiques pour pouvoir détendre les organes reproducteurs féminins, favoriser la prise de conscience et le soin de cette zone, et améliorer la tonicité musculaire et la mobilité. Ainsi, la pratique fréquente du yoga aidera à se connecter à l’énergie la plus fertile.

Des différents types de yoga pour augmenter la fertilité

Chez Reproclinic, nous voulons vous montrer les types de yoga que vous pouvez pratiquer pour améliorer votre fertilité et quels sont les différents exercices qui ne sont pas adaptés si vous voulez tomber enceinte.

  • Le Yoga Kripalu, une pratique très adaptée pour améliorer la connexion entre le corps et l’esprit. Des exercices simples, des postures simples et des techniques de respiration profonde font partie de ce type de yoga.
  • Le Hatha yoga est basé sur des asanas (postures) lents et beaucoup plus méthodiques, afin de se concentrer sur la posture et la relaxation. Elle se concentre sur l’unification de l’énergie positive et négative, par le biais de techniques de respiration et de méditation.
  • Le yoga le plus extrême, comme le yoga Bikran, n’est pas recommandé aux femmes qui souhaitent être enceintes, bien qu’il soit recommandé à celles qui sont au début de leur grossesse, car il leur permet de récupérer beaucoup plus rapidement.

Comme vous pouvez le constater, la pratique d’exercices qui encouragent les mouvements lents et améliorent le processus respiratoire contribuera à améliorer l’état interne et à équilibrer la production d’hormones, en agissant sur les déséquilibres hormonaux et en réduisant le stress et les tensions, favorisant ainsi l’équilibre physique et mental.

Quels exercices, vous aideront-ils le plus?

  • Setu Bandha Sarvangasana, également connu sous le nom de pose du pont, un exercice dans lequel vous allez étirer votre dos et travailler vos abdominaux. Grâce à cela, vous pourrez tonifier les muscles pelviens. Vous réduirez aussi efficacement le stress et favoriserez la relaxation.
  • L’Adho Mukha, également appelé chien tourné vers le bas, est connu pour favoriser la relaxation et réguler le système hormonal, deux aspects essentiels pour augmenter la fertilité. De plus, c’est très facile à faire ! Il vous suffit de faire un V inversé avec votre corps, de garder votre poids sur vos talons, d’ouvrir vos mains et, du bout des doigts, d’appuyer sur le sol. Il est important que pendant cette position vous fassiez quelques respirations.
  • Si vous souhaitez augmenter la circulation sanguine dans votre système reproducteur, nous vous conseillons de pratiquer fréquemment l’Anjaneyasana ou pose du croissant de lune, une asana qui fera travailler les quadriceps et le bas-ventre.
  • Baddha Konasana ou pose du trône, idéale pour stimuler les ovaires, tonifier le bassin et améliorer la souplesse, elle sera une grande alliée pour votre fertilité!

Les avantages du yoga en couple pour la fertilité

Le stress, la routine et les obligations quotidiennes peuvent souvent vous faire perdre le contact avec vous-mêmes, mais aussi avec votre partenaire.

Le yoga, sans aucun doute, est une discipline qui vous aidera à équilibrer vos énergies, tant avec vous-mêmes qu’avec les autres, pour cette raison, c’est un outil vedette pour aider les couples qui ont l’illusion de former une famille ensemble.

De nombreuses études affirment que la pratique du yoga en couple augmente la confiance des deux membres, ainsi que la sécurité et la patience. Des aspects qui renforceront le lien entre les deux.

Ces facteurs, même si nous pensons qu’ils ne le sont pas, ont une grande influence sur la fertilité d’un couple. C’est pour ça que nous invitons non seulement les femmes qui veulent devenir mères à introduire le yoga dans leur vie, mais aussi les couples, afin qu’ils puissent les accompagner sur ce beau chemin!

Et pendant la grossesse?

La pratique du yoga est également recommandée pendant la grossesse, bien que, selon l’état de la grossesse, un type ou un autre soit conseillé. Les asanas de yoga varient au fur et à mesure de l’évolution de la grossesse et en fonction des capacités de chacun.

En général, il est toujours important d’éviter les pressions lombaires et abdominales. Pendant les premiers mois de la grossesse, il est conseillé de pratiquer un yoga plus axé sur la respiration et la méditation, ainsi que sur la tonification du plancher pelvien et de la colonne vertébrale. Le hatha yoga est idéal pour cette étape.

De la 16e à la 32e semaine, il est conseillé de faire des exercices pour entrer en contact avec le fœtus. Pendant cette phase, il y a une importante croissance utérine qui exerce une pression sur différentes parties du corps. Il est recommandé d’effectuer des postures qui permettent d’élargir la cage thoracique, de réduire la pression diaphragmatique et de détendre le bassin.

Dans les dernières semaines de la grossesse, il est conseillé d’effectuer des asanas axés sur la respiration et le renforcement du plancher pelvien par des mouvements d’équilibre et de rotation du bassin afin de se préparer à l’accouchement.

Si vous avez besoin de l’aide d’un spécialiste, mettez-vous entre nos mains! Nous analyserons votre cas et vous conseillerons sur les traitements que vous pouvez prendre, ainsi que sur les thérapies et techniques complémentaires qui vous aideront dans votre parcours de fertilité. Consultez nos professionnels et demandez votre premier rendez-vous médical!

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.