Journée européenne de la dépression Comment la dépression affecte-t-elle la grossesse? - Reproclinic
reproclinic

Journée européenne de la dépression Comment la dépression affecte-t-elle la grossesse?

Chaque premier jeudi d’octobre est célébré dans toute l’Europe comme la Journée européenne de la dépression, une journée proposée ni plus ni moins que par l’Association européenne de la dépression, EDA, en 2004, afin de sensibiliser le public à l’importance et aux effets de cette maladie. Profitant de la célébration de cette journée, Reproclinic souhaite aborder une question très pertinente dans notre secteur: l’effet de la dépression sur la réussite de la grossesse. Un problème qui, malheureusement, touche un pourcentage de femmes en âge de procréer.

Selon l’OMS, la dépression est la première cause d’invalidité dans le monde. Les données de ces dernières années confirment qu’environ deux millions d’Espagnols souffrent de ce désorde mental. En outre, près de la moitié de ces personnes ne savaient pas qu’elles souffraient de ce problème. En Europe, le nombre total de patients souffrant de dépression chronique est d’environ 30 millions.

La dépression est un trouble de l´humeur qui provoque des symptomês tels que l´anxiété, l´apathie ou la tristesse, affectant l´humeur, la pensé, l´attitude et les activités quotidiennes de la personne qui en souffre.

La gravité, l’impact et la durée de la dépression peuvent varier d’une personne à l’autre et d’un désordre à l’autre. Ces sentiments peuvent durer des semaines, des mois, voire des années. Cependant, il est important de ne pas confondre ce trouble avec les variations normales de l’humeur d’une personne, ses inquiétudes ou ses sentiments de tristesse dans des situations difficiles.

Les symptômes tels que la perte d’énergie, la perte d’intérêt, la culpabilité, le pessimisme, l’anxiété, la tristesse, la perte ou la prise de poids, l’irritabilité, le découragement ou les douleurs corporelles peuvent être quelques-uns de ceux dont souffre une personne atteinte de dépression. Et comme toute maladie mentale, la dépression nécessite beaucoup de soins professionnels.

La depression et la infertilité

Comme tout facteur psychologique, la dépression peut affecter ou influencer le processus de grossesse et, par conséquent, l’infertilité. Dans cet état, il est difficile de faire face aux changements physiques et émotionnels qu’entraîne une grossesse. Le corps est sage et ne permet pas à la grossesse d’avoir lieu.

50 % des femmes infertiles souffrent de problèmes psychologiques, dont les plus courants sont la dépression et l’anxiété. Ce trouble est sans aucun doute l’un des plus grands ennemis de la fertilité. Les patients souffrant de problèmes de reproduction peuvent présenter un taux de dépression égal à celui d’une personne souffrant de douleurs chroniques, d’une maladie cardiovasculaire ou d’un cancer.

Il existe toutefois un autre scénario: un couple envisage d’avoir un enfant, mais le temps passe et il ne peut réaliser son rêve. C’est à ce moment-là qu’apparaissent des sentiments de frustration, de stress, d’angoisse et de dépression, qui nuisent encore davantage à la fertilité.

Mais quelles sont les causes de cette dépression?

  • L’incertitude de savoir s’il y aura ou non une grossesse à un moment donné, après quelques grossesses ratées et des tests négatifs.
  • La peur de ne pas trouver une solution qui les aidera à réaliser leur rêve de fonder une famille.
  • La frustration de devoir passer par cette situation et de ne pas trouver de réponse à la question répétée par les patients : pourquoi moi?

Notre rôle dans les cas de dépression dans le processus de PMA

L’intervention d’un psychologue dans les cas où les couples ou les femmes, au cours d’un processus de PMA, sont affectés par le stress et la dépression, est très nécessaire! Le soutien de ces professionnels est, sans aucun doute, un grand guide et un accompagnement.

À la Reproclinic, nous proposons à nos patients des séances de groupe de soutien émotionnel, animées par nos spécialistes Ariadna Bonals et Stéphanie Toulemonde, où les patients peuvent partager leur situation, leurs sentiments et leurs craintes.

Pour les patients nationaux, ces sessions auront lieu dans notre clinique, physiquement, à ces dates:

  • Mercredi 29 Septembre
  • Mercredi 27 Octobre
  • Mercredi 1 Décembre
  • Mercredi 22 Décembre

Ariadna Bonals, psychologue de notre clinique, aidera les patients à mieux gérer ce processus sur le plan émotionnel, leur apprendra à continuer à prendre soin de leur partenaire et de leur sexualité, et leur fournira les informations nécessaires sur le processus de don d´ovules, si nécessaire.

Pour les patients étrangers, ces sessions se dérouleront en ligne les jours suivants:

  • Mardi 21 septembre
  • Mardi 19 octobre
  • Mardi 23 novembre
  • Mardi 14 décembre

Stéphanie Toulemonde sera la spécialiste en charge de ces séances, un coach professionnel, spécialisé dans la fertilité, qui fournira tous les conseils nécessaires pour pouvoir mieux vivre le processus, et éliminer l’anxiété et la dépression.

Mettez-vous entre les mains des meilleurs professionnels de la reproduction assistée et vous aurez l’aide dont vous avez besoin pour combattre la dépression et, par conséquent, l’infertilité qui vous empêche de réaliser votre rêve.

No Comments

Post A Comment