Problèmes et solutions en cas d´obstruction des trompes de Fallope - Reproclinic
assisted reproduction in spain

Problèmes et solutions en cas d´obstruction des trompes de Fallope

Pour ceux qui ne le savent pas, les trompes de Fallope sont des tubes musculaires de l’appareil reproducteur féminin qui relient les ovaires à l’utérus. Leur fonction est donc de réaliser la fécondation, en permettant à un ou plusieurs ovocytes de se déplacer vers l’utérus et de rencontrer les spermatozoïdes. C’est pour ça, qu´en cas d’obstruction tubaire, la fécondation et donc la grossesse sont rendues difficiles. Dans cet article, nous allons vous en dire un peu plus sur ce problème dont souffrent certaines femmes.

L’une des causes les plus fréquentes d’infertilité chez la femme est l’obstruction ou le blocage des trompes de Fallope. Cette obstruction peut être totale ou partielle (un seul tube étant bloqué). Dans ce dernier cas, la fécondation est entravée, bien que cela ne la rende pas impossible, car la grossesse peut être obtenue, mais elle peut prendre beaucoup plus de temps que la normale ou la récurrence. Un blocage total, en revanche, rend la fertilisation impossible.

30 à 40 % des femmes ayant des problèmes de fertilité ont des trompes de Fallope bouchées, en raison d’anomalies dans l’anatomie ou la perméabilité de la trompe.

Les tubes, en plus de permettre la fécondation de l’ovule et du sperme, fournissent à l’embryon un espace adéquat pour se développer entre les trois et cinq premiers jours de croissance, lorsque les premières divisions cellulaires ont lieu. D’autre part, ils ont pour rôle de transporter l’embryon vers la cavité utérine pour que l’implantation ait lieu.

Il ne fait aucun doute qu’il est nécessaire que les trompes aient la flexibilité et l’anatomie appropriées, et qu’elles offrent la mobilité nécessaire à la fécondation et à la gestation de l’embryon.

Causes de l’obstruction des trompes de Fallope

  • Des maladies telles que l’endométriose (croissance du tissu endométrial en dehors de l’utérus).
  • Les infections sexuellement transmissibles.
  • Grossesses extra-utérines ou fausses couches compliquées.
  • Une intervention chirurgicale dans la région abdominale ou le bassin, qui a créé des cicatrices et peut affecter la structure des trompes.
  • Salpingite: inflammation aiguë des trompes, généralement causée par des micro-organismes ou des maladies sexuellement transmissibles, comme la chlamydia.
  • Hydrosalpinx: altération des tubes dans la zone des fimbriae (formations situées aux extrémités des tubes), par accumulation de liquide à l’intérieur.

Comment cette obstruction est-elle détectée?

Des causes telles que l’hydrosalpinx rendent l’obstruction asymptomatique. Il est donc nécessaire de réaliser une étude de fertilité pour connaître les causes de l’infertilité et détecter une obstruction tubaire.

L’étude peut être réalisée par différentes méthodes:

  • Hystérosalpingographie (HSG). Un test qui permet de déterminer la perméabilité des trompes et s’il y a une altération de la structure de l’utérus. Ce test consiste en une radiographie avec contraste effectuée à travers le col de l’utérus via un cathéter. Grâce à ce liquide iodé, il sera possible de voir s’il y a une partie de l’utérus qui ne peut pas être pénétrée.

Grâce à cette méthode, un tube bouché peut être diagnostiqué sans nécessiter d’anesthésie. Elle doit être effectuée entre les jours de menstruation et d’ovulation.

  • Hystérosonographie (HSN). Ce test est une technique améliorée, car il n’utilise pas de rayons X ni de produit de contraste, mais uniquement un sérum introduit dans la cavité utérine, qui peut être réalisé dans le cadre d’une chirurgie gynécologique. Un gel moussant peut également être utilisé, ce qui réduit considérablement l’inconfort du patient.

Quels sont les traitements en cas d’obstruction tubaire?

Selon la cause de l’obstruction, différents traitements sont nécessaires. En d’autres termes, si elle est due à une infection, le médecin prescrira le médicament approprié au patient. Dans d’autres cas, grâce à une chirurgie laparoscopique, les tubes peuvent être débloqués et réparés.

Toutefois, si cela n’est pas possible, le patient doit demander l’aide de spécialistes de la PMA, tels que Reproclinic, pour réaliser une IA, insémination artificielle, en cas d’obstruction partielle, ou une FIV, fécondation in vitro, en cas d’obstruction totale.

Par conséquent, si vous avez besoin de l’aide des spécialistes de PMA, n’hésitez pas à nous contacter. Lors de la première consultation gratuite, votre médecin spécialisé dans la PMA évaluera votre cas et décidera de la technique la plus adaptée pour vous et pour réaliser votre rêve de devenir mère et d’avoir un bébé en bonne santé.

Si vous avez besoin de plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter et à demander votre première visite avec nos spécialistes, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir!

No Comments

Post A Comment