L'hypothyroïdie, ennemi de la fertilité?- Reproclinic
L'hypothyroïdie, ennemi de la fertilité?

L’hypothyroïdie, ennemi de la fertilité?

 
Par le Comité de Rédaction de Reproclinic
 

Un des troubles liés à la production d’hormones est l’hypothyroïdie. Mais c’est vraiment  l’hypothyroïdie l’ennemi de la fertilité? Nous vous en parlons tout de suite.

Des maladies telles que le syndrome des ovaires polykystiques, l’endométriose ou l’insuffisance ovarienne prématurée affectent les chances de concevoir une femme. Cela est dû au fait qu’elles affectent la production et le développement des hormones et cela a des répercussions sur la production et la qualité des ovocytes.

 

L’hypothyroïdie

 

L’hypothyroïdie est l’un des troubles de la fonction thyroïdienne par lequel la glande thyroïde diminue son activité régulatrice et productrice d’hormones, nécessaire pour équilibrer le métabolisme et pour aider à brûler l’excès de graisse en régulant efficacement le niveau d’énergie. La glande thyroïde produit, stocke et libère des hormones qui influencent l’activité de presque toutes les cellules du corps et contrôlent le métabolisme.

 

Affections pouvant être causées par l’hypothyroïdie

 

L’hypothyroïdie peut entraîner une baisse du rythme cardiaque, des problèmes d’intestin, le gain de poids ou la dépression, entre autres. Les femmes sont jusqu’à 10 fois plus susceptibles d’en souffrir que les hommes, et cela peut se produire dans toutes les phases de la grossesse, ainsi que dans la période précédant ou suivant la ménopause.

La cause la plus fréquente de l’hypothyroïdie est la thyroïdite causée par un trouble du système immunitaire, qui provoque l’apparition d’anticorps qui attaquent la glande thyroïde.

L’hypothyroïdie est un trouble que l’on peut avoir du mal à détecter car certains de ses symptômes sont facilement confondus avec ceux d’autres troubles :

– Cholestérol

– Fatigue et somnolence

– Douleurs articulaires et musculaires

– Périodes menstruelles anormales

– Gain de poids

– Diminution de la libido

Si elle n’est pas détectée à temps, l’hypothyroïdie pourrait affecter la fertilité aussi bien chez les hommes que chez les femmes.

 

Hypothyroïdie, ennemi de la fertilité chez la femme

 

Selon de nombreuses publications scientifiques, il existe un lien entre l’hypothyroïdie et l’infertilité. A tel point que, si elle n’est pas détectée à temps, l’infertilité pourrait être l’un des symptômes qui donne des indications sur la possibilité de souffrir d’hypothyroïdie. Alors oui, l’hypothyroïdie pourrait être un ennemi de la fertilité.

L’hypothyroïdie provoque un dysfonctionnement ovarien et des altérations de l’axe hypothalamus-hypophyse thyroïde. Elle est également associée à des fausses couches et aux pertes gestationnelles récurrentes au cours du premier trimestre de la grossesse. De même, les femmes atteintes d’hypothyroïdie souffrent souvent d’altérations menstruelles et d’anovulation.

 

Y a-t-il une solution à l’infertilité avec l’hypothyroïdie?

 

La réponse est oui. Pour corriger le trouble, l’endocrinologue administre des hormones thyroïdiennes jusqu’à ce que vous ayez une bonne TSH, inférieure à 2,5 pour stabiliser les niveaux d’hormones et assurer que l’implantation se fasse sans problèmes ni risques.

Si la régulation hormonale n’a pas rétabli les niveaux, il sera nécessaire de recourir aux techniques de PMA comme la fécondation in vitro et de faire des révisions périodiques pour vérifier le progrès du traitement.

Chez Reproclinic, nous vous accompagnons sur le chemin de la maternité. Contactez-nous!

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.