Hypothyroïdie et fertilité - Reproclinic
hypothyroïdie et fertilité-reproclinic

Hypothyroïdie et fertilité

Chez Reproclinic, nous voulons consacrer cet article à la relation entre l’hypothyroïdie et la fertilité, puisque, après quelques études menées ces dernières années, il a été conclu que les femmes qui souffrent d’infertilité ont de fortes chances d’avoir de faibles niveaux d’hormones thyroïdiennes, c’est-à-dire de souffrir d’hypothyroïdie.

L’hypothyroïdie est une maladie de la glande thyroïde, dans laquelle la production d’hormones est inférieure à celle nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme. La thyroïde est une glande située dans le cou qui a pour fonction de réguler le métabolisme, bien qu’elle ait également un rôle très important dans la reproduction. Chez la femme, cette glande interagit avec les hormones sexuelles féminines (œstrogènes et progestérone) pour assurer le bon fonctionnement des ovaires et la maturation des ovules.

Selon la société espagnole d’endocrinologie et de nutrition, 10 % des femmes espagnoles souffrent de troubles de la thyroïde. La plus courante, l’hypothyroïdie.

Ainsi, un faible taux d’hormones thyroïdiennes peut interférer avec la libération des ovules, ce qui affecte la fertilité de la femme. Il est donc important que cette maladie soit maîtrisée et diagnostiquée rapidement. Avec l’administration d’un médicament spécifique pour la thyroïde, comme la lévothyroxine sodique, la glande thyroïde fonctionnera correctement et la fertilité sera rétablie. La consommation d’iode peut également aider à atteindre des niveaux plus adéquats d’hormones thyroïdiennes, mais cette supplémentation doit toujours être effectuée sous la prescription et le contrôle d’un médecin ou d’un nutritionniste.

Comment l’hypothyroïdie affecte-t-elle la fertilité féminine?

En général, cette maladie est fréquente chez les jeunes femmes, qui ont entre 15 et 45 ans. Les conséquences d’une hypothyroïdie chez une femme en âge de procréer peuvent être les suivantes:

  • Deux fausses couches ou plus.
  • Infertilité ou difficulté à concevoir.
  • Cycles menstruels irréguliers.
  • Altération de l’ovulation ou anovulation, due à la décompensation des hormones qui contrôlent le cycle ovulatoire (FSH et LH).

Cependant, ce problème de thyroïde n’affecte pas seulement la fertilité, mais peut également causer des problèmes pendant la grossesse, en provoquant une naissance prématurée, un retard de croissance du fœtus ou un décollement du placenta.

Comment l’hypothyroïdie affecte-t-elle la fertilité masculine?

Environ 1 % des cas d’infertilité masculine sont causés par l’hypothyroïdie. Cette maladie peut causer les problèmes suivants chez les hommes:

  • Altérations de la production et de la maturation des spermatozoïdes.
  • Tératozoospermie (altération séminale avec un nombre élevé de spermatozoïdes anormaux).
  • Diminution du nombre de spermatozoïdes.
  • Réduction de la libido ou du désir sexuel.
  • Diminution du volume de l’éjaculat.

Le rôle de la PMA face à ce problème

Lorsque, après un traitement approprié, la patiente ne parvient pas à rétablir son cycle ovarien, il est important de se rendre dans un centre de PMA afin d’obtenir une grossesse par FIV, avec ses propres ovules ou grâce à un don d’ovocytes. Grâce à ces techniques, la femme pourra tomber enceinte et réaliser son rêve. Cependant, elle devra consulter périodiquement un spécialiste pour surveiller ses glandes thyroïdiennes et maintenir ses niveaux d’hormones sous contrôle.

Avez-vous besoin de vous mettre entre nos mains? N’hésitez pas à organiser une première consultation gratuite avec nous, afin que nous puissions analyser votre cas et décider du traitement ou de la technique de PMA qui sera le plus approprié dans votre cas.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.