7 curiosités sur la fertilité que vous ne connaissiez probablement pas
7 curiosités sur la fertilité que vous ne connaissiez probablement pas

7 curiosités sur la fertilité que vous ne connaissiez probablement pas

 
Par le Comité de Rédaction de Reproclinic
 

Chez Fertty Internationall, nous voulons vous aider à réaliser votre rêve en vous sentant complètement à l’aise. C’est pourquoi nous vous offrons une attention personnalisée, en vous offrant le traitement qui mieux vous convienne et en vous aidant à mieux connaître le fonctionnement de votre corps.

En ce sens, nous vous présentons ci-dessous 7 curiosités que vous ne connaissiez probablement pas sur la fertilité, qui est la capacité que tous les êtres vivants ont à procréer. Mais cette capacité peut être altérée et/ou affectée par différents facteurs, biologiques, environnementaux ou autres. Et il arrive parfois que nous découvrions des données que nous ne connaissions pas auparavant et qui sont, tout au moins, curieuses:

1. L’âge compte 

Quand le moment arrive pour vous de vouloir avoir des enfants, vous devez tenir compte de votre âge et de celui de votre partenaire, car, chez les femmes, à partir de 35 ans, la réserve ovarienne diminue considérablement et il est plus difficile de tomber enceinte. Dans le cas des hommes, l’âge a aussi une influence, car avec l’âge, leur matériel génétique se détériore également.

2. Pourcentages en Espagne

1 couple espagnol sur 7 a des problèmes de fertilité. Et ce n’est pas tout. Même lorsqu’il s’agit d’un couple jeune et fertile, les chances d’atteindre une grossesse se situent entre 25 % et 30 % pour chaque mois où ils tentent de concevoir un enfant.

3. Les antécédents maternels en disent long

Et oui, tel que vous venez de le lire ! Si votre mère est entrée en ménopause précoce ou si ses grossesses étaient quelque peu compliquées, ce sont des faits qui peuvent affecter votre fertilité. C’est pourquoi il est important que vous le sachiez et que vous consultiez votre médecin, si nécessaire, pour vous assurer que votre grossesse est sans danger.

4. Dites-nous ce que vous mangez et nous vous dirons à quel point vous êtes fertile

Votre régime alimentaire peut avoir beaucoup à voir avec votre fertilité, et les chercheurs de l’Université Harvard ont conclu que les hommes qui suivent un régime méditerranéen qui comprend des quantités considérables de fruits, légumes, légumineuses et poissons présentent un pourcentage plus élevé de spermatozoïdes mobiles; alors que, chez les hommes qui ont tendance à avoir une alimentation plus détendue, qui priorise la consommation de boissons énergisantes, de viande rouge et transformée ou de pizza, par l’exemple, l’on a observé l’effet contraire.

D’autre part, des scientifiques de l’Université de Copenhague ont déterminé que plus le taux de vitamine D dans le sangest élevé, plus la mobilité des spermatozoïdes est grande. Cette vitamine se trouve notamment dans le poisson et le lait.

5. Méfiez-vous du cholestérol 

La perception générale est que les hauts niveaux de cholestérol sont un problème grave surtout pour les personnes âgées, mais d’après une étude menée auprès de 501 couples âgés d’entre 18 et 44 ans, par les National Institutes ofHealth des États-Unis conjointement avec les Universités de Buffalo et Emory, il semblerait que, d’une certaine façon, et étant donné que le cholestérol est une molécule de base qui est directement impliquée dans les changements hormonaux, les taux de cholestérol élevés pourraient agir comme contraceptifs car ils diminueraient la fertilité.

6.  L’extinction des Néandertaliens 

L’espèce néandertalienne s’est éteinte il y a 40 000 ans. D’après une étude de l’Université d’Aix-Marseille, les faibles taux de fertilité pourraient être l’une des causes de la disparition de cette espèce. Mais ce qui choque le plus dans cette recherche, c’est que les experts qui l’ont formulée ont déclaré que les femmes de moins de 20 ans seraient le secteur démographique le plus touché par la perte de fertilité.

7. Le café peut nuire vos trompes de Fallope 

Une équipe de scientifiques de l’Université du Nevada a publié une étude dans laquelle ils affirment que la caféine peut affecter la fertilité féminine. Le taux élevé de caféine arrête la fonction des cellules stimulatrices cardiaques dans la paroi de l’oviducte, empêchant l’ovule de descendre par les trompes de Fallope. C’est pourquoi les experts recommandent de ne pas en boire plus de deux tasses par jour.

Et maintenant, dites-nous, quelles autres curiosités sur la fertilité avez-vous découvertes récemment?

 

Edité par Dr Maria Arqué

Directeur Médical chez Reproclinic
Spécialiste en Ostétrique / Gynécologie et Médicine Reproductive

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.