14 mars : Journée mondiale de l'endométriose - qu'est-ce que c'est et comment pouvons-nous y faire face? - Reproclinic
Endometriosis

14 mars : Journée mondiale de l’endométriose – qu’est-ce que c’est et comment pouvons-nous y faire face?

 
Par le Comité de Rédaction de Reproclinic
 

L’endométriose est encore considérée comme une grande inconnue dans le domaine de la médecine reproductive. C’est une maladie incurable qui, dans sa phase la plus aiguë, limite la fertilité des patientes de façon alarmante. On estime qu’une femme sur dix dans le monde en est atteinte. Rien qu’en Espagne, plus de deux millions de femmes en souffrent chaque jour.

La maladie se manifeste lorsque nous trouvons l’endomètre en dehors de la cavité endométriale et ses symptômes se caractérisent par une douleur intense pendant les règles et une douleur pelvienne qui peut même devenir chronique dans le pire des cas.

Ses causes restent inconnues et il n’existe pas de traitement spécifique ; la seule solution étant celle de la chirurgie dans les cas les plus graves, bien qu’il n’y ait aucune garantie qu’elle n’aille pas se reproduire plus tard.

L’un des grands problèmes auxquels nous sommes souvent confrontés lors de nos consultations est le manque de connaissance des symptômes de la part des femmes, qui confondent souvent la douleur causée par l’endométriose avec la douleur aiguë des symptômes menstruels.

Chez Fertty, nous insistons toujours sur l’importance de faire les examens nécessaires et de se mettre entre les mains de bons spécialistes dans toute situation hors-norme. En cas de doute, il est conseillé d’effectuer tous les tests diagnostiques pour pouvoir traiter la maladie le plus rapidement possible ou, dans le meilleur des cas, l’exclure et rechercher l’origine de la douleur.

 

Puis-je être mère malgré mon endométriose?

L’une des principales conséquences de l’endométriose est l’infertilité car, à un stade avancé, elle peut affecter les ovaires. Environ 50 % des femmes atteintes d’endométriose ne pourront pas tomber enceintes de façon naturelle.

En ce sens, les traitements de fertilité, et plus particulièrement ceux de préservation, sont un grand allié pour aider à obtenir une grossesse.

Grâce à la vitrification des ovocytes, de préférence avant l’âge de 35 ans, les femmes peuvent choisir le meilleur moment pour devenir mères sans que leurs ovules perdent leur qualité, c’est pourquoi, une fois que la maladie a été diagnostiquée, cette option se présente comme une garantie pour l’avenir.

Soit à cause de la maladie ou de l’âge lui-même, dans les cas où la qualité des ovocytes ne soit pas la souhaitée, ou lorsque la réserve ovarienne ait été affectée, la Fécondation In Vitro permet de sélectionner les ovocytes qui présentent de meilleures conditions pour pouvoir ensuite les féconder dans le laboratoire.

 

Le facteur psychologique, clé pour faire face à la maladie

Des maladies telles que l’endométriose peuvent laisser des séquelles émotionnelles. Une situation qui se répète périodiquement avec les symptômes susmentionnés et qui, de plus, n’a pas de remède, peut rendre très difficile la vie quotidienne des patientes qui en souffrent.

Outre un diagnostic médical correct, l’appui psychologique est essentiel dans ces cas-là. Les patientes ont besoin de se sentir soutenues et, surtout, comprises.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.